Signification soudage TIG

Le procédé de soudage TIG signifie « Tungsten Inert Gas » ou également nommé GTAW « Gas Tungsten Arc Welding » se caractérise par l’utilisation d’une électrode réfractaire avec un gaz inerte protégeant l’oxydation de la soudure.

Le soudage TIG fait partie des méthodes dites de soudage à l’arc électrique. Cette méthode est utilisée pour une application nécessitant une haute qualité et sans projections. 

Fonctionnement du soudage TIG

Source : www.easyweldfrance.com

Fonctionnement du procédé

Le principe est simple, il suffit de générer de l’énergie par un arc électrique afin de créer la fusion des métaux. Explications détaillées du processus :

Dans un premier temps, l’arc électrique produit par un générateur permet la montée en température des métaux pour atteindre le point de fusion déclenchant la fonte des matières, couramment appelé le bain de fusion. Durant ce procédé, il est conseillé d’ajouter un métal d’apport grâce à une baguette puisque la fusion du métal déclenche une perte d’élasticité pour le cordon de soudure.

Dans un second temps, pour éviter l’oxydation, un gaz inerte est insufflé autour de l’arc électrique jusqu’au retour à l’état solide du métal. L’utilisation de gaz inerte ou non-réactifs permet d’éviter les soufflures dans les soudures, empêche de polluer le bain de fusion et d’éviter de détruire l’électrode en tungstène.

L’utilisation de gaz noble est primordiale pour la soudure TIG pour les raisons énoncées ci-dessus. Généralement, l’argon pur est le gaz utilisé dans ce procédé vu qu’il évite l’oxydation instantanément. 

Mais, il peut aussi être mélangé à de l’hélium pour obtenir une élévation de la température de l’arc plus importante favorisant une meilleure pénétration matière et vitesse de soudage puis un meilleur mouillage (angle de jonction du cordon de soudure avec la pièce). Malgré les bénéfices de ce couplement, l’amorçage de l’arc est lent et difficile par rapport à de l’argon pur.

Enfin, il est aussi possible de coupler l’argon avec 2 à 5 % d’hydrogène pour améliorer l’aspect des soudures. Mais, il est important que ce soit en faible quantité pour ne pas endommager prématurément l’électrode à cause de l’oxygène contenu dans l’hydrogène.

Les métaux compatibles

Le procédé de soudage TIG est utilisé pour les métaux tels que l’acier, l’acier inoxydable, l’aluminium, l’alliage de nickel, titane, cuivre, etc …

Soudeur assemblant une pièce en soudage TIG

Le choix de l’électrode

Dans le procédé de soudage TIG, l’électrode en tungstène est importante puisqu’elle déclenche l’arc électrique entre le générateur et la matière. De part sa qualité d’être le métal avec le plus haut point de fusion, il peut être associé avec des oxydes pour améliorer les spécificités. 

Les couleurs permettent de les différencier mais chacune des électrodes à ses caractéristiques donc le choix se fait selon la soudure à réaliser, le métal à souder, le type de courant de soudage et enfin l’intensité de soudage.

Électrodes tungstène pur

Couleur électrode : Verte

Type de courant : Courant alternatif 

Type de matériau : Aluminium et ses alliages

Avantages : Très résistante, faible coût, anticorrosion et fournit une bonne stabilité de l’arc électrique.

Électrodes tungstène lanthane

Couleur électrode : Bleue et dorée

Type de courant : Courant alternatif et courant continu

Type de matériau : Universel (acier, acier inoxydable, cuivre, nickel, aluminium, alliages de titane et magnésium)

Avantages : Excellente conductivité, simplicité d’allumage et ré-allumage de l’arc, bons résultats à faible intensité.

Électrodes tungstène cérium

Couleur électrode : Grise

Type de courant : Courant alternatif et courant continu

Type de matériau : Acier, acier inoxydable, alliages de nickel et de titane.

Avantages : Excellent en soudage DC, capacités d’amorçage élevées et bonne stabilité de l’arc.

Le soudage TIG : avantages et inconvénients

Avantages du TIG :

  • Qualité élevée des soudures
  • Compatibilité avec une multitude de métaux
  • Grande précision des soudures
  • Peu de projections

Inconvénients du TIG :

  • Nécessite une excellente technicité
  • Haute qualification du soudeur
  • Vitesse de soudage lente
  • Incompatible avec grosse épaisseur

Sur ce même sujet, vous aimeriez aussi : https://www.idra-france.com/la-soudure-mig-mag/