GOWIND 1ère sortie en mer

23 mars 2017

IDRA NOVACCO a participé à la fabrication du GOWIND 2500 (DCNS). 

Il a réussi ses premiers essais en mer

Le groupe français de construction navale DCNS peut à la fois être satisfait et confiant. En effet les essais en mer de la première corvette Gowind 2500, sortie de son chantier naval implanté à Lorient, ont été un succès.

« Le succès des premiers essais en mer de la corvette Gowind 2500 démontre une nouvelle fois la capacité industrielle de DCNS à gérer et exécuter des programmes majeurs pour nos clients avec des produits adaptés à leurs besoins », s’est réjoui Pierre Legros, le directeur des Programmes du constructeur naval.

Et la satisfaction est de mise pour Éric Chaplet, directeur Marketing chez l’industriel. « C’est un moment très important pour DCNS : cette corvette spécialement développée pour le marché international est désormais sea-proven », a-t-il fait valoir. « Désormais, a-t-il ajouté, DCNS dispose à présent d’un navire de dernière génération qui vient enrichir » son « offre à destination du marché mondial du naval militaire ».

Contrairement au patrouilleur hauturier L’Adroit, la corvette Gowind 2500 n’a pas eu besoin de faire l’objet d’un accord avec la Marine nationale pour être utilisée en opération afin d’être « sea proven » pour mieux séduire des clients étrangers : elle a en effet déjà été commandée à raison de 10 exemplaires par l’Égypte et la Malaisie.

« La corvette Gowind 2500 répond aux enjeux des Marines de disposer d’un navire de combat complet et multimissions pour des opérations de souveraineté, de lutte contre les trafics illicites ou de sauvegarde maritime », souligne M. Chaplet.

Reprenant les dernières avancées technologiques développées par DCNS, la corvette Gowind 2500 utilise le système de combat SETIS, comme les frégates multimissions (FREMM). Elle dispose du « Panoramic Sensors and Intelligence Module » (PSIM), qui, sur trois étages, regroupe un mât intégré, un radome en matériaux composites pour abriter le radar de surveillance, le centre opérationnel, le local de transmission et les espaces techniques.

D’une longueur de 102 mètres pour 16 mètres de large et un déplacement de 2.600 tonnes, la corvette Gowind 2500 est mise en oeuvre par une équipage de 65 à 80 marins. Son autonomie est de 3.700 nautiques si elle navigue à la vitesse de croisière de 15 noeuds. Niveau armement, elle dispose de torpilles, de 16 missiles surface-air VL Mica, de 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block 3, de deux canons Nexter Narwhal téléopérés de 20 mm, d’une tourelle Oto-Melara de 76 mm et d’un hélicoptère. Enfin, elle est en mesure de mettre en oeuvre un sonar de coque ainsi qu’une antenne remorquée.